A la lecture de ce titre certains d’entre vous vont se dire « Ca y est, elle vire mystique ! Prendre des décision avec son intuition, pourquoi pas nous parler de voyance aussi ! ». Mais pas du tout ! Mon propos est parfaitement sérieux et même scientifiquement étayé.

Avec la révolution industrielle et le triomphe de la pensée cartésienne, la pensée intuitive a été déconsidérée. Heureusement, ces derniers temps l’intuition est réhabilitée par ceux qui cherchent d’autres manières de penser, mais aussi par les scientifiques. Même nos plus grands chercheurs d’hier et d’aujourd’hui ne s’y sont pas trompés !

Peut-on réellement prendre de meilleures décisions grâce à l’intuition ?

 

De nombreuses études scientifiques, entre autres de la prestigieuse Université Harvard, ont démontré que dans certaines situations, la prise de décision sur des bases intuitives est plus fiable que celle établie sur des bases analytiques.

Par exemple cette étude de Janet Metcalf responsable du laboratoire métacognition et mémoire à l’Université Columbia, New York, qui compare deux groupes d’étudiants dans la résolution d’un problème d’algèbre. Le premier a eu tout le temps d’analyser le problème pour chercher la solution. Le deuxième avait un temps tellement limité qu’il était obligé de faire appel à son intuition. Devinez quel groupe a le mieux résolu le problème ? Le deuxième bien sûr ! Et le plus intéressant, c’est que les étudiants ayant obtenu une bonne réponse ne trouvaient rien jusqu’à une soudaine inspiration ! Et ceux qui se sont trompés, croyaient souvent se rapprocher de la bonne solution. Ainsi Janet Metcalf n’hésite pas à dire « Si, lors de la résolution d’un problème intuitif, une personne ressent qu’elle se rapproche de la solution, cela prédit qu’elle va bientôt produire… une mauvaise réponse ! »

Pourquoi l’intuition permet-elle de prendre de bonnes décisions ?

 

Quand on prend une décision sur des bases analytiques, on étudie tous les aspects des solutions qui s’offrent à nous, on pèse le pour et le contre… C’est bien. Mais la difficulté est que parfois le problème est trop complexe pour qu’on puisse envisager de manière rationnelle tous les tenants et aboutissants. Il y a tellement de petits détails, de variations et possibilités que nous ne pouvons pas tout retenir et envisager . Et puis quand on retourne trop longtemps un problème dans sa tête on peut être aveuglé par l’arbre et ne pas voir la forêt derrière…

Par contre, notre « moi » inconscient enregistre en arrière-plan, de manière très efficace, tout ce que nous vivons, lisons, regardons…. Il serait capable d’enregistrer 200 000 fois plus d’informations que notre moi conscient. Ainsi, ce mini processeur automatique et ultra-puissant traite toute cette information sans que nous nous en rendions compte. Et lorsque il a un message à faire passer à notre moi conscient, il le fait par l’intuition ! L’intuition se matérialise alors par une soudaine inspiration, une image, une pensée, un rêve (même éveillé)…

La pensée analytique est comme une lampe torche dans la nuit noire, elle éclaire précisément seulement quelques détails, alors que l’intuition est comme la lune dans la nuit, elle éclaire de manière diffuse tout le paysage.

Comment utiliser son intuition ?

 

Mon conseil pour prendre de meilleures décisions avec votre intuition est très simple :

Lorsque vous avez une décision compliquée à prendre (on ne parle pas de choisir entre petits pois et carottes pour le diner), prenez le temps de vous renseigner, d’analyser tous les aspects du problème, d’écouter vos proches ou collègues présenter le pour et le contre… Puis passez totalement à autre chose ! Oubliez la décision à prendre, plongez-vous dans une autre activité, sortez marcher, faites du sport, jardinez, passez une bonne nuit …. (On vous l’a dit souvent : la nuit porte conseil !). Faites le vide en méditant, ou en pratiquant la cohérence cardiaque. Laissez passer autant de temps que possible sans prendre la décision (pas des semaines non plus, cette technique n’est pas une excuse pour procrastiner !). Et fort probablement, à un moment, une soudaine inspiration vous viendra, vous verrez alors de manière très claire la décision à prendre.

Bien sûr ceci n’est pas une science exacte. Il est possible qu’aucune inspiration ne vous vienne les premières fois, car nous ne sommes plus habitués à écouter notre inspiration. L’inspiration ça se cultive. Il faut apprendre à écouter ses pensées, à prendre le temps. C’est pour cela qu’il existe des cours de développement intuitif. Néanmoins en essayant d’appliquer ce petit conseil plus haut lorsque vous avez une décision à prendre, vous entraînerez votre intuition et petit à petit cette démarche vous sera de plus en plus évidente. A l’époque où j’étais manageuse, je prenais beaucoup de mes décisions comme cela. Alors pourquoi pas vous ?

Pour aller plus loin :