Personnellement, je n’utilise pas de grandes quantités de miel car je le trouve trop sucré pour le consommer seul (sur des tartines par exemple). Le miel fait tout de même partie de mes indispensables et j’ai toujours un pot à portée de main afin de profiter de ses nombreuses vertus. Voici pourquoi.

L’histoire et la science

 

Substance des dieux pour les égyptiens. Elixir de longue vie pour les romains. Panacée médicinale pour Hippocrate. Conservateur alimentaire pour les grecs…. Le miel, non seulement existe depuis bien plus longtemps que nous, mais en plus il est connu depuis des millénaires pour ses nombreuses vertus. Son utilisation a traversé les siècles et reste présente dans les médecines traditionnelles d’Afrique et des pays de l’Est. En occident on redécouvre son utilisation en lui donnant un nom savant : Apithérapie.

Si ces excellentes références historiques ne suffisent pas à vous convaincre de l’intérêt du miel, voici quelques explications scientifiques.

Le miel contient des antioxydants (flavonoïdes) qui participent à la neutralisation des radicaux libres, et luttent contre l’apparition de maladies cardiovasculaires, cancers et neurodégénératives. En général, les miels les plus foncés ont plus de flavonoïdes que les miels les plus clairs.

Le miel a des vertus antibactériennes et antiseptiques très intéressantes. Des chercheurs ont démontré que le miel pouvait détruire les redoutées bactéries E-colis et Staphylococcus (Staphylocoque doré) mieux que des antibiotiques.

 

Les vertus du miel

 

Le miel est un très bon cicatrisant grâce à une ses enzymes, la gluco-oxydase. Il est déjà utilisé pour cette qualité dans 20 hôpitaux de France. Une étude a également démontré que le miel aurait des effets bénéfiques pour diminuer les effets de l’alcool et lutter contre la gueule de bois…

Le miel contient des sels minéraux (calcium, phosphore, fer, magnésium, potassium…) ce qui lui confère des vertus tonique, reconstituant et bon pour les troubles circulatoires.

Consommé modérément le miel ne fait pas grossir, est bien meilleur pour la santé que le sucre blanc, et permettrait même de faire baisser le mauvais cholestérol.

Le miel a une seule et unique contre-indication : pour les enfants de moins de 1 ans il est déconseillé car pouvant être à l’origine du botulisme infantile. Au-dessus de 1 an, aucun risque à part des caries si vous ne vous brossez pas dents !

Enfin, dans notre monde globalisé ou on nous vente sans cesse les vertus de tel ou tel produit miracle originaire de l’autre bout du monde (naturel certes mais venu jusqu’à nous à grand renfort de transport) le miel lui est un produit internationalement local, présent depuis toujours partout dans le monde. Ce n’est pas une petite qualité !

Comment profiter des mille vertus du miel

 

Il existe tellement d’utilisations possibles au miel que je n’en ferai qu’une revue succincte. Mais je suis sure que cette liste non exhaustive vous surprendra tout de même.

  • Tout d’abord : en remplacement du sucre ! Vous avez lu le paragraphe du haut et connaissez désormais toutes les vertus du miel. Le sucre blanc lui n’en a qu’une : sucrer. Alors il n’y a pas photo ! Remplacez le sucre blanc par du miel dans les thés, les gâteaux, les tartes, les yaourts, les salades de fruit…. D’autant que le miel a un autre avantage : il a un pouvoir sucrant plus important que le sucre, vous pouvez utiliser 25% de moins de miel que de sucre.

 

  • En cas de toux, rhume, rhinite : une cuillère de miel sera d’un grand secours. Pour aller plus loin, du miel avec de l’eau chaude et du gingembre sera très efficace.

 

  • Pour passer l’hiver en forme : vous pouvez ajouter quotidiennement une petite cuillère de miel à votre citron pressé du matin. Vous bénéficierez ainsi des vertus des deux produits : citron et miel.

 

Les vertus du miel

 

  • Pour prendre vos huiles essentielles : on ne peut pas les avaler pures, une cuillerée de miel et le problème est résolu !

 

  • Dans votre cuisine : pourquoi ne pas profiter des vertus gustatives et médicinales du miel en l’ajoutant de temps en temps à vos repas ? vinaigrette aigre-douce au miel pour les salades, légumes rôtis au miel, wok miel-soja, marinade au miel pour les viandes et poissons…

 

  • Pour guérir les petites coupures ou brulures : lavez à l’eau savonneuse, appliquez une petite couche de miel et recouvrez d’un pansement. Vous serez protégé contre les infections et cicatriserez vite tout en utilisant un produit naturel.

 

  • Pour vos boutons : mélangez un peu de miel avec de la cannelle ou de la noix de muscade. Appliquez sur le bouton jusqu’à résorption.

 

  • Pour hydrater la peau, les cheveux : mélangez deux cuillères de miel avec une cuillère d’huile d’olive. Ajoutez un peu d’huiles essentielles comme la lavande ou le Bois-de-Ho pour les cheveux. Appliquez en masque. Laissez poser et rincez.

 

Attention à sa provenance

 

Je viens de vous vanter allègrement les bienfaits du miel. Mais il y a tout de même un bémol : la provenance de celui-ci. En effet, la majorité du miel vendu en France (et c’est probablement similaire dans les autres pays) ne vient pas de France. Une partie est importée de l’Union Européenne, une autre de Chine. Or si le miel chinois est 2 fois moins cher que le miel français, la qualité n’est pas au rendez-vous, en autre à cause de conditions de production fort douteuses (maturation incomplète, ajout de sirop de glucose ou d’eau, alimentation artificielle des abeilles…). C’est d’autant plus inquiétant qu’il semble que le business du miel soit rentable et donne lieu à de nombreuses fraudes, notamment avec du miel chinois estampillé Union Européenne voir France…  (Ecoutez la récente chronique de France Inter sur le sujet)

Si on ajoute à cela l’impact environnemental du transport du miel à travers la moitié de la planète, la consommation de miel à bas coût est désastreuse. En conséquence, je ne saurais trop vous conseiller de consommer du miel local et artisanal, d’autant qu’on en trouve partout dans le monde ! L’indication « récolté et mis en pot par l’apiculteur » est un gage de qualité qui vous guidera dans votre achat.

 

Pour une fois les citadins des grandes villes ont peut-être une avantage par rapport aux ruraux : ils peuvent profiter de miels urbains de qualité. En effet, contrairement aux idées reçues, les abeilles trouvent des conditions optimales dans les villes : moins de pesticides, grande variété de fleurs, amplitudes thermiques limités, pollution industrielle réduite… Dès lors de nombreuses initiatives passionnantes se sont développées. L’Opéra de Paris a été précurseur en installant des ruches sur son toit. Depuis l’idée a fait des petits et aujourd’hui le must-have des toits des grandes villes c’est la ruche ! Si le miel de l’opéra de Paris est vendu à un prix assez exorbitant, il existe des apiculteurs citadins qui vendent leurs productions locales à un prix beaucoup plus raisonnable. Voici quelques suggestions :

  • A Paris et en IDF : Rémy Vanbremeersch et Bruno Petit exploitent plusieurs centaines de ruches. Leur site internet est très complet. Vous pouvez acheter en ligne, ou mieux, consulter la liste des marchés http://www.miel-paris.com/
  • A Marseille : Gérard Jourdan http://www.apiculteur-marseille.com/
  • A Toulouse, les étudiants de Toulouse Business School ont installé des ruches sur le tout de leur école, celui-ci est uniquement offert aux visiteurs
  • Au Québec : L’entreprise sociale Alvéole propose des coffrets de dégustation de miels artisanaux des villes de Montréal, Québec et Toronto (j’en ai reçu un à Noël, délicieux !). Elle peut également vous aider dans votre projet d’apiculture si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure. https://www.alveole.buzz/

Connaissez-vous d’autres adresses d’apiculteurs artisanaux et locaux ? Si oui partagez les ci-dessous tout comme vos recettes maison !