La première fois qu’on m’a proposé de faire un câlin à un arbre autant dire que ma réaction a plus tenu de la moquerie que de l’accord enthousiaste. C’est mon ami Bruno qui m’en a parlé le premier, il y a plus de 12 ans (le temps passe vite !). Sur le coup, j’ai pensé très fort : « encore une de ses lubies de hippie ! ». Ensuite j’ai essayé. Depuis, dès que je suis dans une grande et belle forêt, je ne manque pas de faire un câlin à un arbre.

J’imagine très bien votre air dubitatif, au moins autant que le mien à l’époque ! Mais je vous assure, mon propos est très sérieux. Faire un câlin à un arbre, ou se ressourcer grâce à l’énergie des arbres et de la forêt, a fait l’objet de plusieurs livres et études scientifiques. Cette pratique a même un vrai nom sérieux : la Sylvothérapie ! En anglais on dit aussi « Tree Hugging ».

En quoi consiste la Sylvothérapie ?

La « Sylvothérapie », ou « Tree Hugging », ou « Faire un câlin à un arbre » selon Bruno puis Aude, part du principe que les arbres possèdent et diffusent de l’énergie. (J’imagine à nouveau les sourcils de certains se lever, mais je suis toujours sérieuse !). En fait, tous les êtres humains et être vivants possèdent leur aura, leur énergie, leur vibration…. Les arbres, connectés à la terre par leurs racines, et au ciel par leurs branches, possèdent une énergie particulièrement forte dont nous pouvons nous ressourcer.

Des études scientifiques démontrent que l’énergie des arbres et de la forêt ont un fort pouvoir relaxant, apaisant, anti-anxiogène. La Sylvothérapie serait aussi très bonne pour les personnes en dépression et les enfants souffrant de troubles de l’attention. Au Japon, la Sylvothérapie est reconnue comme une technique de relaxation à part entière.

Ou pratiquer ?

Vous pouvez bien sur pratiquer cela dans votre jardin ou dans un parc (on vous regardera peut-être bizarrement mais après tout : qu’est-ce que vous en avez à faire ? Vous êtes précurseur : un jour tout le monde pratiquera la Sylvothérapie !).

Je pense que l’effet est plus fort si on pratique le « Tree Hugging » dans une forêt ou les arbres sont libres de toute intervention humaine, et certainement encore plus fort s’il s’agit d’une forêt primaire, c’est-à-dire une forêt qui n’a jamais connu l’exploitation de l’homme.

Choisir son arbre

Choisissez un arbre grand, fort, beau. Il aura encore plus d’énergie à vous donner. On les appelle les arbres-maitre. Ne choisissez pas un arbre paraissant malade, ou si vous le faites ce sera pour lui donner de l’énergie et non pour lui prendre le peu qu’il lui reste.

Promenez-vous, l’esprit ouvert et dans l’instant présent, laisser vous guider vers l’arbre. On dit dans ce cas que c’est l’arbre qui vous choisit.

 

Faire un câlin à un arbre

Lorsque vous avez trouvé votre arbre, prenez un moment pour l’observer. Demandez-lui intérieurement la permission de l’approcher puis l’enlacer.

Ensuite collez-vous contre lui et enlacez le. Collez le front ou la joue contre l’écorce. Mettez vos pieds contre les racines si cela est possible. Fermez les yeux. Respirez calmement. Restez dans l’instant présent. Sentez un apaisement, une énergie douce vous pénétrer. Sentez l’écorce de l’arbre contre vos mains. Respirez pleinement. Eloignez-vous lorsque vous le voulez.

Une autre technique de Sylvothérapie

Une autre technique consiste à se mettre dos à l’arbre. Une main sur le sacrum (bas du dos) paume contre l’écorce de l’arbre. L’autre main paume contre le plexus solaire (haut du ventre, au-dessus du nombril). Reposez l’arrière de la tête contre l’écorce de l’arbre et si possible les pieds entre les racines. Respirez profondément et restez dans cette position 5 min. Ensuite alternez les mains et recommencez (afin de respecter la polarité du corps).

Remerciez l’arbre

Avant de repartir, n’oubliez pas de remercier l’arbre ! Il vous a insufflé de l’énergie mieux qu’une séance de sophrologie ou d’auto-motivation. Alors même s’il ne parle pas, remerciez-le !

 

Il parait que certaines personnes ont ressenti des émotions particulièrement fortes en enlaçant un arbre. Et vous ? Qu’avez-vous ressenti ? Dites m’en plus en commentaire sur le blog ou en postant une photo/anecdote sur facebook ou instagram !